Le tour des rayons

Les marrons ou les châtaignes ?

Les fêtes de fin d’année approchent et votre ventre gargouille à l’idée du festin qui vous attend ? Peut-être que vous vous laisserez tenter par une dinde aux marrons et aux châtaignes ? Ou bien par une poêlée de marrons aux figues ? Ah non, j’y suis, vous préférez garder de la place pour la bûche aux marrons ! Et pourquoi pas même pour quelques marrons glacés avec un bon café en attendant le père noël ?

Dans cet article nous allons voir ensemble la différence entre les marrons et les châtaignes, leurs valeurs nutritionnelles et bien sur, quelques anecdotes pour patienter jusqu’au réveillon !

La différence entre châtaignes et marrons

Venons en rapidement aux faits ! Vous ne mangez jamais vraiment de marrons ! C’est par habitude que l’on appelle ça des marrons, mais ces fruits (oui, c’en sont… et je ne parle pas de Véronique…) sont des châtaignes ! Comment faire la différence ? Et bien c’est très simple :

  • Les châtaignes sont les fruits du châtaignier et sont présents au nombre de trois par coque.
  • Les marrons d’Inde sont plus gros, et ne sont pas comestibles. Ce sont les fruits du marronnier d’Inde !
  • Les marrons, les autres, sont des grosses châtaignes, ils sont comestibles. Ils ne doivent pas être confondus avec les marrons d’Inde ! Ils sont plus gros, plus rond, plus bruns et moins nombreux par coque.

Ici une photos de marrons d’Inde :

Ici des châtaignes (je ne mets pas les marrons qui sont plus gros, plus rond et plus… marron !)

Les châtaignes sont des fruits amylacés. Quézako ? Cela veut seulement dire que ces fruits contiennent de l’amidon.

Les valeurs nutritionnelles des châtaignes et des marrons

Nous l’avons dit, les fruits amylacés, comme les marrons et les châtaignes, contiennent de l’amidon. Se sont donc des sources de glucides intéressantes. En réalité, les glucides des châtaignes sont représentés pour les deux tiers par de l’amidon. Le tiers restant est représenté par du saccharose. Ce dernier donne donc un goût plus sucré à la châtaigne. L’indice glycémique est considéré comme faible, soit environ 40. Selon les sources, ces résultats peuvent monter jusqu’à 60. Pour plus d’informations sur l’indice glycémique, vous devriez lire cet article ! La teneur en glucides est d’environ 50%.

Au niveau des protéines, c’est plutôt faible, environ 3% ! Notons également que ces protéines ne sont pas d’une super qualité. Par exemple, les acides aminés soufrés ne sont pas énormément représentés (méthionine et cystéine). Et alors ? Et bien il faudra veiller à avoir des apports en protéines plus intéressants le reste de la journée si vous en consommez et tout particulièrement si vous ne consommez pas de protéines animales !

La quantité de lipides est faible, aux alentours de 2% ! Cependant, ce sont pour deux tiers des acides gras de bonne qualité, puisqu’insaturés. Là encore, si cette notion ne vous est pas familière, je vous invite à regarder cet article !

Et si l’indice glycémique des châtaignes est aussi bas ce n’est pas pour rien ! La richesse en fibres insolubles en est pour quelque chose ! La teneur frôle les 6%, c’est donc très intéressant. Une portion de châtaignes de 200g fournit presque 50% des apports recommandés en fibres pour un adulte, soit environ 12g (fort en calcul n’est-ce pas ?).

Et au niveau des minéraux qu’est-ce que ça donne ? Et bien, le calcium et le magnésium seraient bien représentés. Seulement en vue des quantités habituellement consommées et de la présence d’acide phytique (qui diminue la disponibilité de ces minéraux), les châtaignes ne font pas office d’apport intéressant à ce niveau.

Pour terminer cette laborieuse revue des valeurs nutritionnelles, nous noterons que les châtaignes fournissent d’importantes quantités de vitamines B1, B6 et B9 ! Les vitamines vous sont étrangères ? J’en parle brièvement sur cet article, au tout début.

Un mot sur la crème de marrons

Il y a quelques jours je suis tombé sur le post d’une diététicienne sur Instagram, qui disait remplacer sa pâte à tartiner habituelle par de la crème de marrons. La raison principale en était la faible teneur en matières grasses.

A mon sens, ce choix n’est pas des plus judicieux. Si en effet la teneur en matières grasses est plus faible que dans une pâte à tartiner aux noisettes, par exemple, la teneur en sucre reste faramineuse ! Il faut compter en moyenne 65g de sucres (pour 100g, je parle toujours pour 100g de produit comestible), sous forme de sirop de glucose en majeure partie. On y retrouve également une bonne dose de marrons glacés (une confiserie à base de châtaignes confites dans un sirop pendant plusieurs jours).

Effectivement, les pâtes à tartiner à base de noisettes contiennent aussi du sucre, et presque autant que la crème de marrons. Mais ce choix, c’est un peu comme choisir entre la peste et le choléra !

Pour y remédier, vous pouvez réaliser votre propre crème de marrons. Il vous suffit d’acheter des châtaignes ou des marrons (pas des marrons d’Inde) et de les faire cuire dans de l’eau. Une fois qu’ils sont cuits vous pouvez les mixer. Vous obtiendrez alors une sorte de farine plus ou moins sèche. Faites les donc bien cuire avant de les mixer !

Une fois fait, il ne vous reste plus qu’à assaisonner. Vous pouvez ajouter du sucre à votre convenance. Bon, évidemment, l’intérêt de cette recette c’est d’ajouter un sucre intéressant. Parait que le sucre de coco à un indice glycémique faible… Pourquoi ne pas essayer ! Je vous conseille de faire un sirop pour pouvoir mélanger à la pâte de châtaignes. Si vous y ajoutez le sucre tel quel, vous n’obtiendrez pas la consistance désirée. Ajoutez de la vanille et mettez le tout dans un bocal. Vous pouvez la conserver au réfrigérateur pendant un bon moment ! Si vous y arrivez…

Si vous êtes du genre à aimer le côté croustillant, pourquoi ne pas ajouter des amandes brisées ?

J’espère que ces informations vous seront utiles pour les fêtes ou pour tout le reste de l’année !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 22
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *