Le tour des rayons

La gelée royale a t-elle des vertus ?

Le froid arrive et “les prebiers balades” font leur apparition ! C’est toujours à la même époque qu’on a le droit aux mêmes vieux remèdes de grands mères qui nous épargneront du froid, des maladies et de tout le reste (pas de la pauvreté). Le remède qui revient le plus souvent c’est la gelée royale ! Dans cet article, nous allons voir ensemble si cette dernière est efficace où s’il vaut mieux économiser son argent et passer son chemin… Pour aller lire MonsieurNutrition par exemple !

C’est quoi la gelée royale ?

Tu vas voir c’est tout simple, mais aussi dégeu. C’est une substance que fabriquent les abeilles nourricières dans le but de nourrir les larves de la ruche. Elle permet aussi de nourrir la reine, et ce de manière exclusive. Et oui, elle a droit à cette nourriture toute sa vie ! Tu comprends pourquoi la gelée royale porte ce nom là du coup.

Savais-tu  qu’une abeille nourricière vivait en moyenne 45 jours contre 5 à 6 ans pour une reine ? Moi non je n’en savais rien avant d’écrire cet article. Ce qui est intéressant dans cette anecdote, c’est que toutes les vertus de la gelée royale, peuvent être vantées sur la base de ce postulat : les reines vivent plus longtemps et sont plus robustes, donc la gelée royale c’est de la bombe.

Tu commences à me connaitre, il me faut plus que ces paroles de vendeurs de tapis pour me séduire !

Elle se compose de ?

Elle se compose majoritairement d’eau, pour environ 65%. Les 35% restant se partagent une part de lipides, une part de glucides (fructose et saccharose) et une autre de protéines. C’est à ce jour la source de vitamine B5 la plus importante qu’on connaisse. La vitamine B5 (acide pantothénique) est un précurseur de la Coenzyme A, qui joue un rôle dans la plupart des métabolismes des nutriments de notre organisme. Je ferais un article plus détaillé pour parler des vitamines ! En attendant regarde ce qui suit Smile

On s’en sert pour ?

C’est la médecine chinoise qui vante le plus les vertus de la gelée royale.

Comment faisaient-ils pour la “récolter” anciennement ?

En réalité, une quantité tout juste suffisante est produite par les abeilles pour nourrir les reines et les larves. Pour augmenter le rendement, il fallait déplacer les reines, ce qui contraignait les abeilles à produire plus de gelée. C’est pour cette raison que son cout était élevé. Aujourd’hui des procédés industriels permettent de la fabriquer et c’est pour cette raison que la mention “naturelle” est souvent précisée sur les produits du commerce.

La gelée royale contient des facteurs antibiotiques très actifs sur des bactéries, notamment du genre Proteus et Eschérichia Coli (elle me sort par les yeux celle là j’arrête pas d’en parler en médecine !). De ce fait on en a conclu que la gelée royale pouvait avoir un impact très intéressant sur l’immunité et sur le fonctionnement des métabolismes de l’organisme (grâce à la vitamine B5).

La gelée royale contient aussi de l’acétylcholine, un neurotransmetteur impliqué dans le système nerveux central (notamment dans la mémoire et l’apprentissage), mais aussi dans le système nerveux autonome (fonctions végétatives ou musculaires par exemple). Pour ces raisons, la gelée royale régulerait l’activité du système nerveux et cardiovasculaire (oui, le cœur est un muscle!).

Que disent les études ?

Certaines indications de la gelée royale notamment dans les cas de ménopause, d’hyperlipidémie ou de rhume des foins, ont fait l’objet d’étude sur les animaux sans jamais être concluantes. Seul son rôle sur l’immunité semble avoir été prouvé (selon foundationalmedicinereview.com) et ce grâce à des substances lipidiques que contiendrait la gelée royale. Encore une fois, ces expériences ont été réalisées sur des animaux. Le point noir de ces études semble être l’absence de l’utilisation de placebo pour vérifier si les effets sont bien réels.

Que faire ?

Les recommandations de consommation varient entre 300mg et 1g selon les sources que j’ai consultées pour rédiger cet article. Deux formes majeures trouvent leur place dans nos rayons: lyophilisée, et naturelle sous forme de pâte blanchâtre en pot. La forme lyophilisée étant concentrée, on recommande de diminuer de 2/3 sa dose comparée à une dose de gelée royale naturelle.

La gelée royale aurait la capacité de diminuer la tension artérielle, je ne te recommande donc pas d’en consommer, dans le doute, si tu prends un traitement hypotenseur ou si tu es sujet à l’hypotension.

Les prix varient beaucoup entre la version lyophilisée et naturelle. La version naturelle se conserve au réfrigérateur, j’ai même lu au congélateur, à l’abri de la lumière et de l’air.

La gelée royale fait grossir

ça c’est moi quand je lis des conneries.

J’ai pu lire que la gelée royale fournissait un apport énergétique non négligeable. En vue des recommandations de consommation, c’est à dire un gramme par jour, la gelée royale ne risque pas d’avoir un impact sur ta ligne sauf si son impact sur les œstrogènes s’avèrent être vrai.

Mon dernier conseil : la gelée royale est très allergisante, il est donc conseillé de tester sa tolérance en consommant des doses minimes. Elle est déconseillée chez la femme enceinte.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *