Divers

Le défi que je me suis lancé !

Je me souviens de mes 14 ou 15 ans, toutes mes dents, et j’étais en 3e. J’avais comme toi, des copains et des copines et j’avais en horreur les profs. Je n’aimais pas l’école tu vois. J’étais ce genre d’élève, le “11/20”. Ni nul, ni excellent, mais qui avait clairement la tête ailleurs. “ Quentin, vous nous inquiétez!! “ disaient les profs. 

Rien à faire, plus tard je serai cuisinier!

cuisinier

C’est donc la tête pleine de rêves que j’intègre une école hôtelière. Là encore, les circonstances font que la cuisine me déplait de plus en plus. Tu sais, c’est un peu comme quand tu manges du chocolat. Les premières bouchées sont sublimes, les dernières, écœurantes.  

Tant pis je persiste.

Le baccalauréat en poche, toujours avec les copains, je me lance dans un BTS : géni culinaire. Horaires de folie, chef désagréable, paie ridicule… Après deux mois à travailler en alternance dans un restaurant étoilé, j’ai mis les voiles ! C’était trop pour moi !

S’en est suivi une période d’introspection (oui, c’est plus chic que de te dire que je passais mes journées à la salle de sport, mais en gros c’est ça). A cette période j’ai eu l’occasion de monter un projet “ouvrir un restaurant dans une salle de sport”. Création de menus et des plans, achat de matériels…Bref, tu vois l’ampleur du projet.

En même temps que tout ça, je passais les sélections pour intégrer une école qui me permettrait de devenir coach sportif. Par chance mon employeur se trouvait être le gérant de la salle de sport où on ouvrait le restaurant. J’avais toutes les cartes en main, rien ne pouvait venir bouleverser mes projets…

Là, tu sens bien la cacahuète arriver.

Mon patron a décidé de rompre mon contrat la veille de ma rentrée en formation!

Je me suis retrouvé sans projet et dépité (rien que ça)

Pas le choix, il fallait que je cherche du travail. Et je l’ai trouvé. J’ai travaillé chez Picard en tant qu’assistant responsable de magasin, vendeur. Quelle expérience! Après un an à temps partiel, j’avais fais le tour du boulot, et ce n’était pas vraiment comme ça que j’imaginais ma vie plus tard. Toi aussi tu as déjà ressenti ça ? L’impression que tu passais à côté de ton potentiel ?

Il était temps de se réveiller !

Quelques clics, quelques coups de fil, un chèque, et me voilà inscrit en BTS diététique… Par correspondance !

Est-ce que tu as déjà payé une somme folle pour t’acheter une belle voiture ? Tu ouvres la portière, t’assois dedans, ça sent le cuir neuf. Tu pars en balade faire le tour du monde… Elle tombe malheureusement en panne, une fois. Du moins c’est ce que tu crois. Les soucis s’enchainent et personne ne t’aide à la réparer ! Tu la rafistoles comme tu peux, mais bon, tu n’es pas garagiste. Quelle frustration ! Payer une blinde pour une telle connerie !

Bien, tu me comprends alors.

Ce BTS c’était la panique ! Pas de professeur, pas de cours valables, un suivi pédagogique inexistant, de fausses informations, bref l’enfer ! Moi qui n’étais pas très studieux, y’avait de quoi me décourager ! Et en plus de ça je travaillais encore chez Picard à temps partiel, ben oui, sinon l’histoire n’est pas intéressante !

Une mise à niveau a quand même été nécessaire. Tu te doutes bien qu’en sortant des fourneaux j’avais de terribles lacunes en sciences.

Après une année de mise à niveau, j’ai découvert quelques chose de magique ! L’amour de la connaissance !!! Je voulais savoir, tout savoir ! J’étais devenu studieux ! Les deux années de BTS qui ont suivi mon conduit à changer d’avis sur le métier que je voulais faire plus tard.

“Oh il change encore d’avis!” tu te dis ? Et bien oui !

Les matières et le contact avec les patients m’ont conduit à vouloir devenir médecin !

“ Médecin, il est sérieux lui ? “  Je t’assure !

Donc dès la rentrée je rentre en première année de médecine, la fameuse. C’est mon défi ! Et je te propose de me suivre dans cette aventure !

Chaque semaine, je posterai un article pour te raconter mes humeurs, te parler des cours, de l’ambiance et bien sur, te parler de diététique.

Tu es prêt à me suivre dans cette aventure ?

Ton parcours aussi est atypique ? N’hésite pas à m’en parler en commentaire !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

9 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *