• 06 46 56 61 53
  • quentin.mayet.consulting@gmail.com

Qu’est-ce qu’un lipide ? Partie 1 : les acides gras

Aujourd’hui on va parler des lipides et surtout des acides gras ! Les lipides se sont tout simplement les graisses, le gras, et c’est sous cette appellation qu’on vous les présente sur les étiquettes de vos produits préférés.

Dans cet article je vous propose de découvrir ce que sont ces graisses et pourquoi il y en a des différentes, comment sont elles absorbées et bien sur, s’il faut s’en méfier comme de la peste ou non !

Les acides gras, la base

Dans cette partie un peu chimique, nous allons définir ensemble ce qu’est un acide gras.

Il s’agit tout simplement d’une molécule, plus ou moins longue, que l’on peut comparer à une ficelle, au bout de laquelle se trouve une boule de nœuds. La ficelle est représentée par des atomes de carbone et d’hydrogène liés les uns aux autres tandis que la boule de nœuds est ce qu’on appelle une fonction carboxylique.

Cette fonction est un assemblage de carbone, d’hydrogène et d’oxygène, conférant une propriété spéciale à la molécule. Dans le cas présent ce sera une propriété hydrophile, ce qui veut dire que ce groupement aime l’eau.

A l’inverse, la chaîne de carbone (la ficelle) est hydrophobe, elle n’aime pas l’eau. Ceci a un impact majeur. C’est d’ici que vient l’origine de la non miscibilité de l’huile dans l’eau. En gros c’est pour ça que l’huile et l’eau ne se mélangent pas. C’est à cause de cette chaîne de carbone et d’hydrogène.

Ceci est partiellement vrai, en fait, une condition importante va venir perturber cet argument : la longueur de la chaîne carbonée, la longueur de notre ficelle.

Si la ficelle est courte, c’est à dire si peu d’atomes de carbone et d’hydrogène se succèdent, l’acide gras devient hydrosoluble. C’est le cas de l’acide acétique, butyrique et propionique. Ces 3 derniers se retrouvent dans le côlon, produits par la flore intestinale, où ils permettent de fournir la majeure partie de l’énergie de cet organe. On les appelle les acides gras volatils, car leur petite taille leur permet de se transformer en gaz assez facilement.

Maintenant que tu sais à quoi ressemble un acide gras, nous allons aborder la notion d’acide gras saturé et insaturé.

Acides gras saturé et insaturé

Les carbones de la longue chaîne (qu’on appelle chaîne aliphatique) sont joints par des traits uniques. C’est ce qu’on appelle une liaison simple. Lorsque les carbones sont liées par deux liaisons, c’est une liaison double. C’est à partir de ce concept qu’on définit qu’un acide gras est insaturé. La présence d’une seule double liaison permet de définir un acide gras comme étant insaturé. Les acides gras sont POLYinsaturés à partir de deux liaisons doubles.

L’acide palmitique par exemple, saturé, est essentiel à la synthèse des acides gras dans l’organisme tandis que les acides linoléiques et alpha linolénique, insaturés, participent à la synthèse d’autres molécules indispensables au bon fonctionnement du corps humain.

Pour appuyer encore plus la notion d’insaturation, il est peut être important de préciser que les enzymes de notre organismes sont incapable de réaliser des doubles liaisons sur le 12e et le 15e carbone de la chaîne. De ce fait, ces acides gras doivent être apportés par l’alimentation. On parle d’acides indispensables. Ces acides gras donnent “naissance“ à d’autres acides gras, les essentiels.

Voilà, maintenant vous savez que le fait qu’un acides gras soit indispensable est directement relié à sa structure chimique.

Après avoir vu la structure globale des acides gras, nous allons pouvoir définir les modalités d’absorption, directement liées à leur structure, et nous allons voir leur forme de stockage dans le corps, dans le tissu adipeux.

Les triacylglycérols et leur absorption

Dans notre alimentation, les lipides, les matières grasses, ne se trouvent que rarement sous la forme d’acide gras.

En réalité, on les retrouve sous forme de triglycérides ou triacylglycérols (qui est une appellation scientifiquement plus juste). C’est une molécule assez simple. Trois acides gras sont attachés à une molécule de glycérol. Les triacylglycérols sont des molécules totalement insolubles car hydrophobes.

Ainsi leur absorption ne sera pas tributaire du sang comme la plupart des autres nutriments. Non, ces TAG (triacylglycérols) seront absorbés par un autre mécanisme que je vais très brièvement exposer en quelques points. Mais avant, laissez moi vous reparler de la structure des acides gras. Rappelez vous, ils diffèrent par leur structure. Les acides gras courts et les acides gras moyens ou encore longs ne sont pas absorbés de la même manière.

L’absorption des acides gras longs en bref :

  • Les enzymes “transforment” les TAG (triacylglycérols) en acides gras dans l’intestin
  • Ils passent dans les cellules de l’intestin
  • Dans ces cellules ils sont retransformés en TAG (triacylglycérols) où ils seront liés à des protéines pour former des chylomicrons
  • C’est cette forme qui passera dans les chylifères (petits canaux lymphatiques)
  • Cette lymphe remonte dans le canal thoracique avant d’être jetée dans le sang. Ce n’est qu’a ce moment que les lipides se retrouvent dans le sang. Au cours de leur trajet ils échangeront des protéines avec leur milieu et se débarrasseront de certains acides gras… Je te passe le long détail de leur trajet.
  • Les TAD (triacylglycérols) sont ensuite reformer dans le tissu adipeux pour former… notre bonne vieille bouée qui motive notre inscription en salle de sport au mois de juin !

Les acides gras courts et les acides gras moyens, qu’on appelle les triacylglycérols à chaîne moyenne, passent directement dans le sang, sans passer par la case lymphe ! De ce fait leur absorption et la production d’énergie par leur intermédiaire est beaucoup plus rapide !

Dans la prochaine partie on verra quels sont les aliments qui contiennent tel type ou tel type d’acides gras et lesquels privilégier !

  • 6
    Partages
Quentin Mayet

Quentin Mayet

Leave a Replay